Depuis de nombreuses années, les représentants de parents d’élèves de la FCPE dénoncent l’état des sanitaires dans les collèges de Saintes. Ils demandent la réalisation de travaux d’envergure.

Des établissements du second degré construits dans les années 70 ont connus depuis lors un quasi doublement des effectifs.

Les travaux d’agrandissements fait ne sont pas toujours (surface dédiée à la restauration, nombre de sanitaires, taille de la cour de récréation).

Ce problème d’accès aux toilettes peut faire sourire, mais il est un enjeu majeur de santé publique. Il peut entrainer chez certains enfants des conséquences sur leur santé globale actuelle, mais également future.

Par exemple, le nombre de toilettes par élève est de 1 pour 40 filles au collège Agrippa d’Aubigné. L’accès à lieu essentiellement durant les inter-cours et les récréations. Ce qui a pour conséquence une utilisation intensive sur de courtes périodes.

La crise sanitaire traversée actuellement accentue les difficultés et rend utopique l’application des protocoles voulu par le ministère de l’Éducation Nationale.

Il y a deux ans, nous avons rencontré Mme Rokvam, Conseillère au Conseil Départemental et en charge des collèges. Les mêmes faits avaient été exposés, mais aucune réponse satisfaisante n’avait été apporté faute de budget suffisant.

À la rentrée 2020, le Conseil Local de Saintes de la FCPE a adressé un courrier à Mr Bussereau Président du Conseil Départemental qui à ce jour est restée sans réponse.

Il est urgent que des investissements massifs soient fait pour améliorer le nombre et le confort minimum des sanitaires.

Au cours du dernier Conseil d ‘Administration, les représentants de parents de la FCPE ont une nouvelle fois été posée. Seule une réponse évasive non chiffré et daté n’a pu être fourni.

Le Conseil Local de Sainte va mener une action auprès des candidats aux prochaines élections Départementale dans les semaines qui viennent.