Table ronde « Réformes des lycées et Parcoursup : des lycéens stressés, des familles désorientées »

Communiqué de presse

           Les réformes des lycées, du baccalauréat, la mise en place de Parcoursup, ont augmenté les préoccupations des familles face à la précocité du parcours d’orientation, à la complexité des choix et des renoncements demandés aux jeunes, à une procédure dont l’objectif de sélection est nettement perçu, tout en générant un stress porté à un niveau inédit chez des lycéens contraints d’être attentifs à la moindre de leurs notes dans le cycle terminal.


            Nous proposons de contribuer, par des initiatives, à une prise de conscience élargie et à faire bouger des lignes qui ne peuvent rester en l’état. Ainsi, le Conseil local FCPE de Saintes, en partenariat avec le Conseil Départemental des Parents d’Élèves de la Charente-Maritime (CDPE 17), propose une Table ronde, à Saintes, le 23 novembre 2022, intitulée « Réformes des lycées et Parcoursup : des lycéens stressés, des familles désorientées » (à 18h, salle n°1, Espace Saint-Exupéry, 6 rue Gustave Courbet, 17100 Saintes).


            Des intervenants d’horizons différents – parents d’élèves, enseignants, psychologue, responsables associatifs, membres de la communauté éducative ou portant un regard extérieur –, témoigneront de leurs constats de terrain et des effets de ces réformes sur les lycéens et leurs familles. Les participants pourront dialoguer avec eux, partager leurs propres expériences, interrogations et préoccupations actuelles.

Rentrée des écoles : le Conseil local FCPE de Saintes porte les problématiques éducatives devant la Communauté d’Agglomération

Communiqué de presse

Le 9 septembre, le Conseil local FCPE de Saintes a remis à Monsieur le Vice-Président de la Communauté d’Agglomération de Saintes en charge de l’Éducation les signatures de la pétition des Parents d’élèves demandant le retrait des quotas de photocopies instaurés dans les écoles. La mobilisation se poursuit pour obtenir ce retrait.


Les représentants de parents FCPE ont abordé d’autres problématiques d’actualité.
Concernant la restauration scolaire, la FCPE voulait entendre que la Communauté d’Agglomération n’applique pas de manière rigide son nouveau règlement, faire prendre en considération que des familles n’auront pas de certificat médical (non exigible pour une absence scolaire, hors maladie contagieuse) à présenter en cas d’absence à un repas, et évidemment avoir l’assurance que chaque enfant présent puisse effectivement manger à la cantine.

La FCPE a aussi interrogé sur la situation des piscines et l’accueil des scolaires, en lien avec la hausse du coût de l’énergie.

Le Conseil local FCPE a, encore, posé le constat que dans certaines écoles les familles devaient contribuer à l’achat de fournitures scolaires, alors que la Communauté d’Agglomération affiche permettre la gratuité de ces fournitures.


En outre, un autre rendez-vous avec la Communauté d’Agglomération est sollicité pour faire un tour d’horizon des problématiques des transports, dont le transport par bus des élèves sur des lignes comme celles de Thénac et de Chermignac, des élèves étant alors transportés debout.

Réformes des lycées, du baccalauréat et Parcoursup : entendre la parole des jeunes et des acteurs de la communauté éducative

Communiqué de presse

Réformes des lycées, du baccalauréat et Parcoursup : les lycéens sont les premiers concernés. La parole des jeunes peut être relayée, par exemple par leurs délégués et représentants dans les instances (Conseil d’Administration, Comité d’Éducation à la Santé et à la Citoyenneté, Conseil des délégués pour la Vie lycéenne…), ou encore par des associations lycéennes.

Les représentants de parents relayent, eux aussi, dans les instances où ils siègent, ce qu’il ressort du dialogue qu’ils ont naturellement avec leurs enfants scolarisés et des échanges qu’ils entretiennent avec les parents et leurs Fédérations de parents d’élèves.

Mais sans doute faut-il des initiatives complémentaires pour favoriser une meilleure prise en compte institutionnelle du vécu des jeunes confrontés à ces réformes.

Le Conseil local FCPE de Saintes et le Conseil Départemental des Parents d’Élèves de la Charente-Maritime veulent, par des actes concrets : contribuer à faire entendre les retours d’expérience des lycéens et des jeunes – y compris ceux qui ont suivi l’ensemble du processus Parcoursup –, et permettre la large concertation des acteurs de la communauté éducative. Ces actions nous paraissent nécessaires sur ces réformes et leurs conséquences.

D’une part, les représentants du Conseil local FCPE de Saintes engagent dès cette rentrée des démarches en direction des établissements, pour initier ces actions, par exemple au niveau des Comités d’Éducation à la Santé et à la Citoyenneté ou des Conseils des délégués pour la Vie lycéenne.

D’autre part, le Conseil local et le CDPE 17 organisent une Table ronde (à Saintes, en novembre) sur les réformes des lycées, du baccalauréat, Parcoursup, leurs conséquences, et les perspectives à ouvrir.

Quelles réponses seront apportées, à compter de cette rentrée, au stress instauré chez les lycéens par les réformes des lycées, du baccalauréat et Parcoursup ?

Communiqué de presse

            Les représentants de parents du Conseil local FCPE de Saintes ont déposé, lors des Conseils d’Administration des Lycées Généraux et Technologiques Palissy (du 27 juin 2022) et Bellevue (du 30 juin 2022), des motions – ou vœux – sensiblement similaires sur le fond.

            Ces motions ont visé à alerter sur le stress généré chez les lycéens par les réformes des lycées, du baccalauréat et Parcoursup. Des ré-adaptations et même des rétropédalages ont été imposés par des constats négatifs consécutifs à ces réformes, témoignant de leurs défauts manifestes de conception : accroissement des inégalités entre les filles et les garçons, conséquences de l’éclatement du groupe-classe, stress inutilement rajouté sur les épaules des élèves, etc. Une grande instabilité a cependant été entretenue par des modifications de dispositions intervenant y compris en cours d’année. Comment les jeunes concernés peuvent-ils appréhender sereinement la préparation de leur avenir dans ces conditions ?

            Notre analyse concernant le stress et l’anxiété instaurés chez les lycéens par ces réformes peut désormais s’appuyer, aussi, sur des constats posés hors de l’institution scolaire par des pédagogues qui en mesurent les conséquences dans leurs domaines d’intervention et de compétences. Ainsi, répondant à une sollicitation de la FCPE, Monsieur le Président de l’Association des Sociétés et Écoles de Musique et de Danse de la Charente-Maritime, a bien voulu communiquer son témoignage.

            Nous avons transmis les documents évoqués ci-dessus de manière à les porter à l’attention de Madame la Rectrice de l’académie de Poitiers. Notre démarche vise à questionner l’Institution de manière constructive : comment diminuer le stress contre-productif qui pèse actuellement sur les lycéens, remettre le jeune au cœur du système éducatif, prendre en compte l’intégralité du temps du jeune (scolaire et extrascolaire) ? Que des réponses positives à ces problématiques puissent être apportées dès la rentrée, tel est notre souhait.

Familles, quelles difficultés de transports scolaires rencontrez-vous, concrètement, en cette rentrée ?

Communiqué de presse

Le Conseil local FCPE de Saintes propose aux parents d’élèves de Saintes et de la Communauté d’Agglomération de Saintes de recueillir, en cette rentrée, les problématiques que rencontrent, concrètement, sur le terrain, les familles, les jeunes, les enfants, en matière de transports scolaires (horaires, longueur des trajets, transport debout des élèves, sécurité des points de montée ou de descente ainsi que des gares routières, manque de chauffeur ou absence de desserte, etc.).


Le Conseil local FCPE de Saintes est déjà saisi, avant même la rentrée, de certaines situations, mais souhaite disposer d’une vision d’ensemble avant de prochains contacts avec des représentants des autorités organisatrices des transports scolaires, en vue de rechercher les solutions nécessaires : c’est en disposant des constats concrets des familles qu’il sera possible d’engager les démarches adaptées et pertinentes.

Pour joindre le Conseil local FCPE de Saintes :

– adresse postale : Conseil local FCPE de Saintes, 40 rue Saint-Eutrope, 17100 SAINTES

– téléphone : 05 46 93 08 95

– courriel : contact@fcpesaintes17.fr

Parents d’élèves : exiger des moyens indispensables pour l’école afin que nos enfants ne soient pas les oubliés de la relance

Communiqué de presse


            Le Conseil local FCPE de Saintes considère que, dans la situation sanitaire actuelle, tout doit être mis en œuvre pour que les élèves puissent bénéficier d’une scolarité la plus normale possible.

            La communication tardive et les modifications successives des modalités du protocole sanitaire en cette rentrée de janvier, ont mis les personnels et les familles dans des situations ingérables.

            Ceci s’est fait dans un contexte où s’est poursuivie une politique de restrictions à l’encontre de l’école de la République, se traduisant par le retrait de moyens considérables sur plusieurs années, mais aussi d’affaiblissement des instances de dialogue et de participation.

            Les conséquences de ces facteurs cumulés se constatent au niveau local et conduisent le Conseil local FCPE de Saintes à comprendre et partager les raisons qui mènent à l’exaspération des membres de la communauté éducative.

            Nos enfants ne doivent pas être les oubliés de la relance. La journée nationale de mobilisation du 13 janvier 2022 constitue un jalon pour exiger le rétablissement des conditions et moyens indispensables à une scolarisation optimale des enfants et des jeunes. 

contact : M. Serge MAUPOUET, Président du Conseil local FCPE de SAINTES

Téléphone : 05 46 93 08 95 – Courriel : contact@fcpesaintes17.fr

L’Arlésienne des toilettes (mars 2021)

Action

Depuis de nombreuses années, les représentants de parents d’élèves de la FCPE dénoncent l’état des sanitaires dans les collèges de Saintes. Ils demandent la réalisation de travaux d’envergure.

Des établissements du second degré construits dans les années 70 ont connu depuis lors un quasi doublement des effectifs.

Les travaux d’agrandissements faits ne sont pas toujours suffisants (surface dédiée à la restauration, nombre de sanitaires, taille de la cour de récréation).

Ce problème d’accès aux toilettes peut faire sourire, mais il est un enjeu majeur de santé publique. Il peut entrainer chez certains enfants des conséquences sur leur santé globale actuelle, mais également future.

Par exemple, le nombre de toilettes par élève est de 1 pour 40 filles au collège Agrippa d’Aubigné. L’accès a lieu essentiellement durant les inter-cours et les récréations. Ce qui a pour conséquence une utilisation intensive sur de courtes périodes.

La crise sanitaire traversée actuellement accentue les difficultés et rend utopique l’application des protocoles voulus par le ministère de l’Éducation Nationale.

Il y a deux ans, nous avons rencontré Mme Rokvam, Conseillère au Conseil Départemental et en charge des collèges. Les mêmes faits avaient été exposés, mais aucune réponse satisfaisante n’avait été apportée faute de budget suffisant.

À la rentrée 2020, le Conseil Local de Saintes de la FCPE a adressé un courrier à Mr Bussereau Président du Conseil Départemental qui à ce jour est restée sans réponse.

Il est urgent que des investissements massifs soient fait pour améliorer le nombre et le confort minimum des sanitaires.

Au cours du dernier Conseil d ‘Administration, les représentants de parents de la FCPE ont une nouvelle fois été posée. Seule une réponse évasive non chiffrée et datée a pu être fournie.

Le Conseil Local de Saintes va mener une action auprès des candidats aux prochaines élections Départementales dans les semaines qui viennent.

contact : M. Stéphane BRION, Président du Conseil local FCPE de SAINTES, référent FCPE du collège Agrippa d’Aubigné

Téléphone : 05 46 93 08 95 – Courriel : contact@fcpesaintes17.fr