2022 (avril) – Conseil local FCPE de Saintes – Pétition des parents d’élèves pour supprimer les quotas de copies des écoles de la CdA

Fait à Saintes, le 4 avril 2022

Mesdames et Messieurs les parents d’élèves des écoles de la CdA de Saintes,

Les représentants de parents des écoles primaires de la Communauté d’Agglomération (CdA) de Saintes ont été informés lors des derniers conseils d’école de la mise en place par la CdA d’une nouvelle mesure concernant l’utilisation des photocopieuses dans les écoles de nos enfants.

En effet, la CdA a décidé, sans concertation des enseignants, de limiter la consommation de photocopies d’une façon assez drastique dans les écoles maternelles et élémentaires. Un quota de copies par enfant a été imposé aux écoles.
Ce quota inclut les copies nécessaires à la vie de l’école comme l’information aux parents, la gestion administrative de chaque établissement, les supports pédagogiques sans différenciation des niveaux et besoins des élèves à chaque âge.

Selon nos informations, le quota se décompose ainsi :

• un recto A4 noir et blanc = 1 point
• un recto A4 couleur = 3 points

• un recto verso A4 noir et blanc = 2 points
• un recto verso A4 couleur = 6 points

Un élève a droit à 4 points par jour.

Ces règles de calcul ne prennent pas en compte :
– les besoins particuliers de nos enfants (classe ULIS, Chant-école, UPE2A, RASED…)
– les besoins spécifiques des enseignants (utilité de la couleur dans certaines matières, création de nouveaux supports),
– les besoins pour l’administration, la direction de l’école, l’information à transmettre aux parents, etc.

Nous trouvons ce système de points infantilisant pour les enseignants et très contraignant. Cela les limite dans leur pratique pédagogique et les oblige à consacrer du temps et de l’énergie à la gestion du nombre de photocopies.
Ce temps et cette énergie ne seraient alors plus disponibles pour nos enfants.

Nous avons appris que lorsque le quota sera atteint, les copies supplémentaires seraient susceptibles d’être aux frais de la coopérative scolaire qui est en grande partie financée par les parents d’élèves. Ce sera au détriment des sorties culturelles, des projets de classe…
Ceci nous semble contraire au principe même de l’école publique, laïque et gratuite.

Les arguments avancés sont la lutte contre le gaspillage des ressources, la régularisation de grandes disparités entre les écoles, et des économies à faire pour financer d’autres équipements, notamment numériques.
D’une part, à ce jour, les enfants ne sont pas équipés individuellement d’outils numériques qui permettraient d’utiliser moins de papier.
D’autre part, nous, parents, sommes ouverts à un enseignement sur l’outil numérique mais nous sommes convaincus que pour l’apprentissage des bases d’écriture, de lecture et de calcul, le papier reste indispensable en maternelle et élémentaire. Des études montrent que trop de temps passé sur les écrans n’est pas favorable au développement de nos enfants. La période des confinements nous l’a bien prouvé.

Pour toutes ces raisons, nous nous opposons à la décision de la CdA de mise en place de quota de photocopies par enfant et souhaitons le retrait de cette mesure.

En réponse à la numérisation de nos écoles, nous suggérons à nos élus de privilégier la dématérialisation de certains support de communication, par exemple L’Esprit d’Agglo, qui est aujourd’hui imprimé en couleur recto verso sur papier glacé. Cette économie permettrait à notre avis de couvrir les besoins de l’ensemble des écoles de la CdA sans mise en place de ce quota.
De plus, nous avons remarqué que depuis quelques années la CdA réduit son investissement en faveur de nos enfants : par exemple, des intervenants extérieurs ne sont plus programmés dans nos écoles.
De fait, nous nous interrogeons sur les réelles motivations de ces décisions prises par la CdA.

Si, comme nous, vous souhaitez manifester votre opposition à cette décision imposée aux enseignants et qui aura des répercussions inévitables sur nos enfants, nous vous invitons à signer notre pétition que nous ne manquerons pas de relayer aux élus de la CdA.

Les représentants des parents d’élèves

_____________________________________________________

Mesdames, Messieurs les élus de la CdA de Saintes,

Par la présente requête, nous, parents d’enfants scolarisés dans les écoles de la Communauté d’Agglomération de Saintes, demandons le retrait de la décision de mise en place du quota pour les photocopies destinées à l’activité de nos enfants dans les écoles maternelles et élémentaires.

La pétition est aussi disponible en format papier.

L’Arlésienne des toilettes (mars 2021)

Action

Depuis de nombreuses années, les représentants de parents d’élèves de la FCPE dénoncent l’état des sanitaires dans les collèges de Saintes. Ils demandent la réalisation de travaux d’envergure.

Des établissements du second degré construits dans les années 70 ont connu depuis lors un quasi doublement des effectifs.

Les travaux d’agrandissements faits ne sont pas toujours suffisants (surface dédiée à la restauration, nombre de sanitaires, taille de la cour de récréation).

Ce problème d’accès aux toilettes peut faire sourire, mais il est un enjeu majeur de santé publique. Il peut entrainer chez certains enfants des conséquences sur leur santé globale actuelle, mais également future.

Par exemple, le nombre de toilettes par élève est de 1 pour 40 filles au collège Agrippa d’Aubigné. L’accès a lieu essentiellement durant les inter-cours et les récréations. Ce qui a pour conséquence une utilisation intensive sur de courtes périodes.

La crise sanitaire traversée actuellement accentue les difficultés et rend utopique l’application des protocoles voulus par le ministère de l’Éducation Nationale.

Il y a deux ans, nous avons rencontré Mme Rokvam, Conseillère au Conseil Départemental et en charge des collèges. Les mêmes faits avaient été exposés, mais aucune réponse satisfaisante n’avait été apportée faute de budget suffisant.

À la rentrée 2020, le Conseil Local de Saintes de la FCPE a adressé un courrier à Mr Bussereau Président du Conseil Départemental qui à ce jour est restée sans réponse.

Il est urgent que des investissements massifs soient fait pour améliorer le nombre et le confort minimum des sanitaires.

Au cours du dernier Conseil d ‘Administration, les représentants de parents de la FCPE ont une nouvelle fois été posée. Seule une réponse évasive non chiffrée et datée a pu être fournie.

Le Conseil Local de Saintes va mener une action auprès des candidats aux prochaines élections Départementales dans les semaines qui viennent.

contact : M. Stéphane BRION, Président du Conseil local FCPE de SAINTES, référent FCPE du collège Agrippa d’Aubigné

Téléphone : 05 46 93 08 95 – Courriel : contact@fcpesaintes17.fr

Rencontre avec la Municipalité (octobre 2020)

ActionEntretien avec la collectivité territoriale

Au cours de la campagne électorale, le Conseil local de la FCPE de Saintes a sollicité l’ensemble des candidats à l’élection municipale afin de leur soumettre ses doléances concernant la scolarité sur le territoire saintais et son agglomération. Il avait été convenu qu’une nouvelle rencontre aurait lieu avec le candidat élu.

Le 14 octobre, nous avons pu nous entretenir avec Mme Cambon, Déléguée aux bâtiments scolaires, en présence de Mr Terrien. Nous leur avons reformulé les demandes suivantes qui, pour certaines, s’adressent au Président de la Communauté d’Agglomération :

  • Sécurisation et aménagement en zone 30 du pourtour de tous les établissements scolaires (maternelles, élémentaires, collèges et lycées), avec amélioration de la cyclabilité.
  • Mise en place d’abris bus en quantités suffisantes aux abords des collèges.
  • Une assiduité des élus aux conseils d’école et d’administration, avec remplacement et suivi des dossiers en cas d’empêchement.
  • Prêt à titre gracieux des salles municipales pour les Foyers Sociaux Éducatifs des collèges et lycées.
  • Rénovation des équipements sportifs utilisés par les collégiens,
  • Associer les fédérations de parents d’élèves pour les grands projets scolaires.
  • Maintenir et renforcer la gratuité des fournitures scolaires.
  • Créer / confirmer un transport scolaire extra-urbain assis et ceinturé.
  • Renouveler et maintenir à niveau les équipements informatiques scolaires.

contact : M. Stéphane BRION, Président du Conseil local FCPE de SAINTES

Téléphone : 05 46 93 08 95 – Courriel : contact@fcpesaintes17.fr

Réunion d’information et de débat sur les réformes dans les lycées et du baccalauréat (30 janvier 2019)

Communiqué de presse

    Le Conseil départemental des Parents d’Elèves (CDPE 17) et le Conseil local FCPE de Saintes co-organisent, en partenariat avec des syndicats enseignants, une réunion d’information et de débat sur les réformes dans les lycées généraux, technologiques, professionnels, agricoles, et du baccalauréat. Cette réunion publique est proposée le mercredi 30 janvier 2019, à 18h30, salle Saintonge n°5, sise 11 rue Fernand Chapsal, 17100 SAINTES.

    Lors de cette soirée les différents intervenants aborderont les questions que les parents d’élèves se posent concernant l’impact des réformes sur l’organisation des classes et des enseignements, les choix de spécialités et d’options, le nouveau baccalauréat, l’accès à l’enseignement supérieur, etc.

    Un large temps d’échange sera consacré aux questions directes des parents.

contact : M. Serge MAUPOUET, Président du Conseil local FCPE de SAINTES

Téléphone : 05 46 93 08 95 – Courriel : fcpesaintes17@orange.fr

Article dans Sud Ouest « Saintes : les parents refusent les listes scolaires » (9 juillet 2016)

Action – Revue de presse

Un article de Sud-Ouest, ce samedi 9 juillet 2016, intitulé « Saintes : les parents refusent les listes scolaires »  et accessible par le lien suivant sur le site en ligne du journal (http://www.sudouest.fr/2016/07/09/des-listes-qui-ne-passent-pas-2429388-1289.php).

La question de la remise en cause de facto de la gratuité des fournitures en élémentaire dans de nombreuses écoles de Saintes et de la CdA (Communauté d’Agglomération) de Saintes, par l’apparition de listes de fournitures, et après la baisse des dotations décidée l’an dernier par la CdA de Saintes, y est traitée.

Voyez aussi, sur cette question :
– la « Tribune Libre » parue la veille, le 8 juillet, (ci-dessous)
– le communiqué de presse du Conseil local FCPE de Saintes du 3 juillet 2016 (ci-après).
– plus bas dans cette page, les réactions et actions du Conseil local FCPE de Saintes en 2015.

Tribune libre dans Sud-Ouest – Extrait : « Avec un engagement financier insuffisant de la CdA de Saintes, des listes de fournitures sont apparues dans de nombreuses écoles. » (8 juillet 2016)

Action – Tribune libre – Revue de presse

Tribune libre dans Sud-Ouest (08/07/16) – page Charente-Maritime « Sud-Ouest et vous » (p. 13). [Suite au communiqué de presse du Conseil local FCPE de Saintes du 3 juillet (voyez-ci-après).] Les propos ont été recueillis pour Sud-Ouest par M. Antoine Beneytou, journaliste.

« La gratuité de l’enseignement public permet l’égalité d’accès à l’instruction. La gratuité des fournitures à l’école primaire, lieu fondamental de l’éducation de nos enfants, en fait partie. Avec un engagement financier insuffisant de la CdA de Saintes, des listes de fournitures sont apparues dans de nombreuses écoles. Elles mettent des familles en difficulté, alors que d’autres charges pèsent sur elles, dont les transports, la cantine, le périscolaire. Les listes sont sources d’inégalités et de concurrence entre élèves.

Certains ont du matériel de qualité, d’autres non. Le manque de matériel adéquat est une gène au bon déroulement de la classe et à la lutte contre l’échec scolaire. Avoir ce matériel disponible dans l’école est la bonne solution. L’achat en grande quantité par la collectivité diminue le coût global par rapport aux achats individuels des parents. La gratuité des fournitures bénéficie à tous et met tous les écoliers sur un pied d’égalité avec des fournitures renouvelées en fonction des besoins.

Dans notre société complexe les enfants ont besoin d’être bien instruits, ce qui nécessite une école primaire de grande qualité et des investissements. Pour une CdA outil de solidarité entre les générations, faire des économies sur les fournitures scolaires n’est pas à la hauteur de l’enjeu. Les parents de la FCPE rappellent aux élus toute l’importance de leur soutien aux enfants des écoles primaires. »

M. Serge MAUPOUET, Président du Conseil local FCPE de Saintes

Le CONSEIL LOCAL FCPE DE SAINTES reçu à la CdA de SAINTES. LA FCPE AGIT EN FAVEUR DE LA GRATUITE DES FOURNITURES SCOLAIRES POUR LES FAMILLES (31 mai 2016)

Action – Entretien avec un Établissement public de coopération intercommunale (EPCI)

    En juin 2015, suite à la diminution importante de la dotation par élève aux écoles de la CdA de Saintes, des listes de fournitures sont réapparues dans un certain nombre d’écoles, alors que la gratuité était permise sur Saintes depuis 2009 et avait ensuite été élargie à la CdA dans le cadre du transfert de la compétence éducation.
    La mobilisation des parents FCPE dans les écoles et au niveau du Conseil local FCPE de Saintes a été prompte (voyez plus bas sur cette page le communiqué de presse du  26 juin 2015). Le rassemblement des parents d’élèves à l’occasion du Conseil communautaire du 2 juillet 2015, devant la salle Hélène Neveur à Thénac, a porté témoignage concret de cette mobilisation non seulement de parents FCPE mais aussi de parents non affiliés à une fédération. La volonté du Conseil local FCPE de Saintes est de permettre le rétablissement de cette gratuité des fournitures pour les familles, aussi bien à Saintes qu’à l’échelle de la CdA de Saintes.
    Le Conseil local FCPE de Saintes a réaffirmé cette volonté lors de l’entrevue permise dans les locaux de la CdA de Saintes, le mardi 31 mai 2016. Nous savions à ce moment que des écoles hésitaient à demander ou non des listes aux parents, que d’autres avaient à nouveau des listes en préparation. Aussi, avons-nous choisi d’agir aussi en faveur du maintien ou du retour à la gratuité (selon la situation créée dans les écoles) des fournitures pour les familles, aussi bien par nos représentants de parents en Conseil d’école, que directement au niveau de la CdA.
    Au vu des échanges de ce 31 mai 2016, nous attendons maintenant de constater si une volonté concrète émane de la CdA de Saintes pour un positionnement en direction des écoles visant à permettre cette gratuité. Il va de soi qu’une question financière risque de se poser : nous souhaitons évidemment que le rétablissement de la gratuité des fournitures se fasse sans contraindre les budgets des écoles, alors qu’ils ont été mis à rude épreuve l’année précédente par la baisse des dotations. Nous serons par conséquent attentifs à l’objectif recherché et aux moyens mis en place pour l’atteindre.
    Fin juin et début juillet, nous analyserons la situation en fonction des retours concrets issus des Conseils d’école. Si besoin nous communiquerons.

CONTRIBUTION DU CONSEIL LOCAL FCPE A LA RÉVISION DU PEDT (7 mars 2016)

Proposition de participer à une contribution

     Le Conseil local FCPE participe au comité de pilotage de la réforme des rythmes scolaires de la Communauté d’Agglomération (CdA) de Saintes.
     Nous intervenons au cours du processus d’élaboration du nouveau Projet Éducatif de Territoire (PEDT), pour les années scolaires de septembre 2016 à juillet 2019, dans l’intérêt des enfants, des parents, des familles.

      Après avoir pris part à plusieurs réunions de travail, la FCPE a souhaité apporter une contribution complémentaire.
     Un courrier a ainsi été adressé, ce 7 mars 2016, à Madame la Directrice du service Éducation Enfance Jeunesse de la CdA de Saintes, portant une liste de remarques et de questions apportant un éclairage complétant l’enquête menée par la CdA au mois de janvier 2016.

     Pour discuter avec nous de cette contribution, prenez contact avec le ou la référent-e de votre école, ou joignez-nous au Conseil local : tél : 05 46 93 08 95   /   courriel : fcpesaintes17@orange.fr

LA REFORME DU COLLÈGE FAIT DÉBAT A SAINTES ! (27 janvier 2016)

Action

Le Conseil local FCPE de Saintes a activement participé au débat tenu autour de la réforme du collège,
à Saintes, le mercredi 27 janvier 2016.
Ce débat, organisé par le CDPE 17, à l’attention des adhérents FCPE du département,
s’inscrit dans une démarche d’échanges sur ce sujet souhaitée depuis plusieurs mois par le Conseil local FCPE de Saintes.