Rentrée lycée post confinement (juin/septembre 2020)

Information


Quelques informations suite à la visio-conférence, du 11 mai 2020, avec le vice-président au Conseil Régional chargé des lycées.

La région prépare la rentrée de juin, mais pense déjà aux conditions d’accueil du mois de septembre.

Il n’y aura pas de réduction d’effectifs parmi le personnel territorial sauf pour cause d’arrêts et de droit de retrait.

Chaque établissement va, en fonction de ses contraintes de locaux (restaurant, sanitaires, circulation) et de personnels, déterminer sa capacité d’accueil, les élèves ciblés devraient être ceux les plus en difficultés ainsi que ceux qui ont été « perdus » le temps du confinement.

La région est en train de fournir aux établissement du gel hydro-alcoolique et des masques pour chaque élève jusqu’à la fin juin.

Il y a une certitude, c’est que la restauration sera assurée, avec des circuits uniques, des plats en nombre limité, une désinfection des tables entre chaque personne, des distances minimales.

Le transport sera assuré, avec les mêmes trajets et horaires. Il y aura port de masque, une assise un siège sur deux, plus gel hydro-alcoolique. Dans la mesure ou le nombre d’élèves par lycée sera réduit, les problèmes de places seront étudiés au cas par cas. Il devrait y avoir un contact élève par élève pour affiner les besoins. Une remise d’ordre devrait intervenir pour la période pendant laquelle les enfants n’ont pas pris le bus.

La question de l’accueil en internat n’est pas encore tranchée.

La Région, dans le même temps va augmenter les capacités et complémenter l’outil numérique (un catalogue d’ouvrages sera disponible fin juin; il y a eu le prêt de 2000 ordinateurs ou tablettes), qui doit être utilisé en association avec les manuels. L’utilisation de cet outil pour diffuser en direct un cours ayant lieu en classe est en construction.

La disponibilité du matériel informatique ne solutionne pas les problèmes de connexion et de débit. Des lieux tiers, munis d’un réseau de qualité permettant l’accueil d’élèves, sont envisagés.

Cordialement.
M. Stéphane BRION, Président du Conseil local FCPE de SAINTES

Téléphone : 05 46 93 08 95 – Courriel : contact@fcpesaintes17.fr

Réunion d’information et de débat sur les réformes dans les lycées et du baccalauréat (30 janvier 2019)

Communiqué de presse

    Le Conseil départemental des Parents d’Elèves (CDPE 17) et le Conseil local FCPE de Saintes co-organisent, en partenariat avec des syndicats enseignants, une réunion d’information et de débat sur les réformes dans les lycées généraux, technologiques, professionnels, agricoles, et du baccalauréat. Cette réunion publique est proposée le mercredi 30 janvier 2019, à 18h30, salle Saintonge n°5, sise 11 rue Fernand Chapsal, 17100 SAINTES.

    Lors de cette soirée les différents intervenants aborderont les questions que les parents d’élèves se posent concernant l’impact des réformes sur l’organisation des classes et des enseignements, les choix de spécialités et d’options, le nouveau baccalauréat, l’accès à l’enseignement supérieur, etc.

    Un large temps d’échange sera consacré aux questions directes des parents.

contact : M. Serge MAUPOUET, Président du Conseil local FCPE de SAINTES

Téléphone : 05 46 93 08 95 – Courriel : fcpesaintes17@orange.fr

Pesée des cartables – 2018

Action

Une pesée des cartables a été effectuée, par les représentants FCPE, le 3 décembre 2018, aux collèges René Caillié et Agrippa d’Aubigné :

  • à René Caillié, le maximum de poids d’un sac s’est situé juste sous les 10 kg, et en classe de 6e. La moyenne globale s’est située à 5,6 kg.
  • à Agrippa d’Aubigné, le record de poids d’un sac s’est établi à 10 kg. La moyenne a été relevée à 8 kg.

Annonce d’une conférence sur des sites d’établissements scolaires

Information

Sur les sites des collèges René Caillié et Edgar Quinet (Saintes), est annoncée une conférence susceptible d’intéresser nos adhérents.

Retrouvez ces annonces :
– par ce lien sur le site de René Caillé : http://etab.ac-poitiers.fr/coll-rcaillie-saintes/spip.php?article1005
– par ce lien sur le site d’Edgar Quinet  : http://etab.ac-poitiers.fr/coll-equinet-saintes/spip.php?article747
ou les informations essentielles reprises ci-dessous : 

« Dans le cadre de ses activités en Charente-Maritime, l’ACF Aquitania vous convie à la conférence suivante :
Quand « s’apprend » la tête ! Éveil et impasses du désir d’apprendre à l’adolescence.« 

« Philippe Lacadée, psychiatre psychanalyste, auteur de nombreux ouvrages sur l’adolescence dont « L’éveil et l’exil », « Le malentendu de l’enfant », et « La vraie vie à l’école, la psychanalyse à la rencontre des professeurs ».
« Mardi 3 octobre 2017, à 20h, au lycée professionnel Chadignac de Saintes (Amphithéâtre). Entrée libre.« 

CdA de Saintes : non aux nouvelles restrictions de moyens pour les enfants scolarisés !

Communiqué de presse

Face aux nouvelles restrictions de moyens pour les enfants scolarisés du territoire, et après la forte baisse des dotations par élève de 2015, la mobilisation des parents, des familles, est nécessaire pour que l’intérêt des enfants soit entendu et replacé au cœur des décisions.

D’un côté, la CdA (Communauté d’agglomération) de Saintes annonce moins d’encadrants sur le temps des activités péri-éducatives : pour les élémentaires, des groupes jusqu’à 18 enfants par encadrant au lieu de 14 ; pour les maternelles, des groupes jusqu’à 14 enfants par encadrant au lieu de 10. Pour mettre en place cette réduction de moyens, la CdA de Saintes entre dans le champ du dérogatoire et assume le rude coup qu’elle porte au système existant pour les activités péri-éducatives, dont l’efficience a été pourtant reconnue. Cette modification du taux d’encadrement élimine de fait certains types d’activités. De plus, l’incitation à venir récupérer les enfants à 15h45, que l’on commence à entendre, est contraire à l’esprit de la réforme des rythmes scolaires qui garantissait un accueil jusqu’à 16h30 pour ne pas pénaliser les parents dans leur vie professionnelle.

D’un autre côté, l’accès au transport urbain de Saintes va être de facto rendu impossible, à la rentrée de septembre 2017, aux enfants de maternelle qui ne pourront être accompagnés par un parent dans les bus les menant aux écoles. C’est la conséquence de la réaffectation annoncée, pour d’autres missions, des agents qui accompagnent ces enfants. Pourtant, la présence de cet adulte bénéficie aussi aux enfants des écoles élémentaires transportés, et à tous les enfants au moment de la dépose le matin ou de l’attente du bus en fin de journée. Les familles s’inquiètent légitimement des nouvelles conditions du transport collectif pour les plus jeunes, en maternelle et en élémentaire, alors que ce type de transport devrait être soutenu. Réduire l’accès au transport collectif pour les élèves, c’est complexifier l’accès à l’école.

Le Conseil local FCPE de Saintes exige le maintien des taux d’encadrement actuels des activités péri-éducatives pour la qualité de l’accueil, des activités, et la sécurité des enfants, et le maintien du personnel d’accompagnement dans les bus pour les maternelles permettant l’accès en sécurité des enfants à l’école par le transport urbain.

Contact : M. Serge MAUPOUET, Président du Conseil local FCPE de SAINTES
Téléphone : 05 46 93 08 95 – Courriel : fcpesaintes17@orange.fr

Article dans Sud Ouest « Saintes : les parents refusent les listes scolaires » (9 juillet 2016)

Action – Revue de presse

Un article de Sud-Ouest, ce samedi 9 juillet 2016, intitulé « Saintes : les parents refusent les listes scolaires »  et accessible par le lien suivant sur le site en ligne du journal (http://www.sudouest.fr/2016/07/09/des-listes-qui-ne-passent-pas-2429388-1289.php).

La question de la remise en cause de facto de la gratuité des fournitures en élémentaire dans de nombreuses écoles de Saintes et de la CdA (Communauté d’Agglomération) de Saintes, par l’apparition de listes de fournitures, et après la baisse des dotations décidée l’an dernier par la CdA de Saintes, y est traitée.

Voyez aussi, sur cette question :
– la « Tribune Libre » parue la veille, le 8 juillet, (ci-dessous)
– le communiqué de presse du Conseil local FCPE de Saintes du 3 juillet 2016 (ci-après).
– plus bas dans cette page, les réactions et actions du Conseil local FCPE de Saintes en 2015.

Tribune libre dans Sud-Ouest – Extrait : « Avec un engagement financier insuffisant de la CdA de Saintes, des listes de fournitures sont apparues dans de nombreuses écoles. » (8 juillet 2016)

Action – Tribune libre – Revue de presse

Tribune libre dans Sud-Ouest (08/07/16) – page Charente-Maritime « Sud-Ouest et vous » (p. 13). [Suite au communiqué de presse du Conseil local FCPE de Saintes du 3 juillet (voyez-ci-après).] Les propos ont été recueillis pour Sud-Ouest par M. Antoine Beneytou, journaliste.

« La gratuité de l’enseignement public permet l’égalité d’accès à l’instruction. La gratuité des fournitures à l’école primaire, lieu fondamental de l’éducation de nos enfants, en fait partie. Avec un engagement financier insuffisant de la CdA de Saintes, des listes de fournitures sont apparues dans de nombreuses écoles. Elles mettent des familles en difficulté, alors que d’autres charges pèsent sur elles, dont les transports, la cantine, le périscolaire. Les listes sont sources d’inégalités et de concurrence entre élèves.

Certains ont du matériel de qualité, d’autres non. Le manque de matériel adéquat est une gène au bon déroulement de la classe et à la lutte contre l’échec scolaire. Avoir ce matériel disponible dans l’école est la bonne solution. L’achat en grande quantité par la collectivité diminue le coût global par rapport aux achats individuels des parents. La gratuité des fournitures bénéficie à tous et met tous les écoliers sur un pied d’égalité avec des fournitures renouvelées en fonction des besoins.

Dans notre société complexe les enfants ont besoin d’être bien instruits, ce qui nécessite une école primaire de grande qualité et des investissements. Pour une CdA outil de solidarité entre les générations, faire des économies sur les fournitures scolaires n’est pas à la hauteur de l’enjeu. Les parents de la FCPE rappellent aux élus toute l’importance de leur soutien aux enfants des écoles primaires. »

M. Serge MAUPOUET, Président du Conseil local FCPE de Saintes